Aménagement du village de Salles

PRESENTATION DU PROJET

  • Historique du Village de Salles :

Le village de Salles aurait pour origine le mot latin SALICIBUS, lieu où poussaient les saules « salis » que l’on trouvait dans les prairies bordant la rivière Sioule. Le village de Salles a été rattaché aux villages voisins de Saint-Germain et de Saint-Cyprien, en 1812, pour former l’actuelle commune de Saint-Germain de Salles. En surface, Salles est le plus petit des trois. En revanche, avec une population égale à la somme des deux autres, il est le plus peuplé des trois. C’est encore le cas en 2021. Deux châteaux, Salles et les Joyeux sont implantés dans le hameau de Salles, au nord et au sud du village. L’activité économique du village est due à l’existence du Moulin de Salles, érigé par les Templiers au XIIIème siècle. Le village comportait plusieurs commerces, café-restaurant-hôtel, bistrots, épicerie. En 1926, Marius Thivat achète le Moulin de Salles. C’est le début de l’essor économique du village de Salles. D’abord connu sous le nom de Minoterie Thivat et Cie, l’activité meunerie fera place, petit à petit, à l’activité agro-alimentaire sous la direction de Pierre Thivat. Aujourd’hui, c’est une usine de fabrication d’aliments pour la nutrition animale qui occupe le vaste site en bordure de la Sioule, sous le nom d’AXEREAL Elevage. C’est le pôle de cette activité.

Présentation actuelle du village de Salles :

L’activité économique a repeuplé le village dans les années 70. La Minoterie Thivat, via une filiale à caractère social, a acheté de nombreuses maisons inoccupées, les a restaurées et louées aux employés de l’entreprise. Le village a subitement fortement augmenté et rajeuni sa population. Mais ce n’était pas suffisant et la municipalité a alors décidé en 1975 d’aménager un lotissement de 33 lots à la limite ouest du village. Ceci a amené une bonne centaine d’habitants en plus. Ce lotissement ayant nécessité la création d’un réseau séparatif de collecte des effluents (eaux usées et eaux pluviales) ainsi que la réalisation d’une STEP (station de traitement des eaux usées), le « vieux » village de Salles a été raccordé au système d’assainissement. Les eaux usées ont été traitées dans une station d’épuration de type « boues activées » construite en fin des années 70. Aujourd’hui, cette station a été remplacée en 2010, par une station d’épuration de type lits de sable plantés de roseau qui reçoit également les eaux d’AXEREAL.

En 2000, la municipalité a racheté le café-hôtel-restaurant pour le transformer et un immeuble locatif de quatre appartements. C’était le dernier commerce restant dans le village de Salles.

Aujourd’hui, en périphérie immédiate du cœur du village de Salles, est implantée l’entreprise AXEREAL Elevage (250 emplois), un jeune agriculteur qui commercialise, via un magasin de vente, ses produits issus de son exploitation (huile de colza, farines alimentaires de blé, pâtes) et un centre équestre réputé, « les écuries du Gâ » qui propose de nombreuses activités pour petits et grands avec des monitrices et moniteurs confirmés.

  • Pourquoi aménager le village de Salles ?

Après avoir été très peuplé, le « vieux » village de Salles s’est fortement dépeuplé et une dizaine de maisons sont inoccupées.

La raison en est simple : le village n’est plus attrayant en raison de la vétusté de sa voirie, de ses nombreux câbles électriques et téléphoniques aériens, la circulation y est difficile en raison du manque de place de stationnement et d’espaces publics de loisirs et détente.

Si quelques propriétaires ont restauré leurs habitations, ils souhaitent que le cadre s’améliore autour de leur maison.

Un propriétaire a aménagé un très joli gite dans une ancienne grange, en face de son habitation. Ce gite est très fréquenté.

Un autre habitant vient d’acquérir une ancienne maison pour la transformer en gite.

Un autre a également un projet pédagogique agricole et touristique s’il parvient à acquérir un bien actuellement en vente.

En réalisant les travaux projetés (remplacement des canalisations d’alimentation en eau potable, rénovation d’une partie du réseau de collecte des eaux usées et pluviales, enfouissement des lignes d’alimentation électrique et téléphonique, rénovation de l’éclairage public, restauration de la voirie et des places, création d’espaces publics et d’aires de stationnement, déplacement du point tri, fleurissement, plantations et mobilier urbain, la municipalité veut redonner une nouvelle attractivité à ce village.

L’aménagement permettra aussi d’améliorer l’accès aux écuries du Gâ et également faciliter les déplacements des deux jeunes agriculteurs installés entre le village et la Sioule.

Elle souhaite également que l’espace de mobilité soit partagé entre les piétons et les usagers (cyclistes, motocyclistes, automobilistes) en instaurant le 20 km/h maxi.

  • Qu’apporteront les aménagements projetés ?

Ce projet d’aménagement du village de Salles s’inscrit dans le Contrat de Relance et de Transition Ecologique (CRTE) de la Communauté de Communes Saint-Pourçain, Sioule, Limagne pour l’année 2022.

Il correspond à l’axe 2 du CRTE SPSL : « Renforcer l’attractivité résidentielle du territoire tout en affirmant sa ruralité ».

A son orientation n°1 : « Consolider le centre des bourgs dans leurs fonctions du quotidien »

A son objectif n°2 : « Améliorer le cadre de vie des espaces centraux »

Ces aménagements apporteront un nouveau cadre de vie attrayant qui va contribuer à inciter les propriétaires de maisons abandonnées, en cours de forte détérioration, à vendre ou restaurer pour habiter ou louer.

Cet aménagement s’inscrit également dans la politique d’attrait touristique menée par la Communauté de Communes Saint-Pourçain, Sioule, Limagne en faveur de son territoire.

En effet le village de Salles est longé sur son flanc sud-est par la rivière Sioule, à 300 mètres. Des sentiers de balades pédestres ou équestres ou vtt longent la rivière, avec quelques haltes possibles sur des bancs. La place ombragée de la Chaume Billard, équipée en toilettes et points d’eau potable, constitue un point de départ et d’arrivée très prisé pour se balader ou se détendre.